la Glace, la Glisse, la Passion

Actualités

Projet de règlement fédéral

, , , , , , ,

10 novembre 2015

le projet de règlement fédéral relatif aux normes des patinoires a été accepté pat le CERFRES :

Ci – dessous le courrier du Directeur des Sports, Thierry Mosimann, à l’attention de la FFSG

CERFRES 0311 Réglement des patinoires

 

« Messieurs les Présidents,

La Commission d’évaluation des projets de règlements fédéraux relatifs aux équipements sportifs (CERFRES), qui s’est tenue le 3 novembre 2015, a émis, comme vous le savez, un avis favorable au projet de règlement fédéral des patinoires que vous avez porté conjointement.

Je tenais à vous remercier pour le travail effectué depuis plusieurs années par vos fédérations respectives dans un esprit de coopération constructive mais aussi pour avoir été à l’écoute des représentants des collectivités territoriales tout au long de ce processus, permettant ainsi d’aboutir à un projet commun qui réponde aux attentes de tous les utilisateurs tout en préservant les finances des collectivités territoriales.

Je vous prie d’agréer, messieurs les Présidents, l’expression de ma considération distinguée.

 

Thierry MOSIMANN

Directeur des sports « 

Lire l'actualité

Résultats – Chalenge National Mixte et Vétérans 2015

9 novembre 2015

Du 6 au 8 novembre se déroulaient sur la piste du Palais des Sports de Megève les chalenges nationaux vétérans et mixte.

 

Chez les vétérans c’est l’équipe de Mulhouse 1, skippée par Christophe Walter, qui l’emporte sur Mulhouse 2.

 

En mixte la formation de Megève ( Thierry Mercier – Sandrine Morand – Romain Borini- Catherine Emberger), invaincue, s’adjuge le chalenge devant Viry et Strasbourg.

Lire l'actualité

Note aux clubs – 9nov 2015

9 novembre 2015

CSNPV – Note aux clubs 2015-11-09
Nom du fichier : CSNPV-Note-aux-clubs-2015-11-09.pdf
Date du fichier : 9 novembre 2015
Taille : 637 KB

Lire l'actualité

Résultats : Coupe du Monde 2 – Toronto – Canada

9 novembre 2015

Résultats

SÉBASTIEN LEPAPE 3ème de la Finale A

Relais féminin 2ème de la Finale B

Relais masculin 4ème de la Finale B

1500m Véronique PIERRON 3ème de la Finale B

Jour 3

500m (2) : FERCOQ, MILESI sortis en Rep. Heats, MONVOISIN sortie en Rep. Semi, POUTSMA et LEPAPE sortis en Quart

 

1.000m : MARTINEZ sorti en Rep. Heats, NAVARRO sorti en Rep. Semi, HUOT sortie en Quart (pour rappel PIERRON et LEPAPE éliminés hier sur PEN)

Relais féminin 2ème de la Finale B

Relais masculin 4ème de la Finale B

Jour 2

500m (1) : MARTINEZ et MILESI sortis en Rep. Heats, MONVOISIN sortie en Rep. Semi, POUTSMA sortie en Quart, FERCOQ qualifié pour la Finale B (seul),

LEPAPE 3ème de la Finale A

 

1.500m : NAVARRO sorti en Rep. Heats, HUOT sortie en Rep. Semi, PIERRON 3ème de la Finale B

 

Relais féminin (PIERRON, HUOT, MILESI et POUTSMA) : 3ème en Semi, qualifié pour la Finale B

 

Relais masculin (LEPAPE, JEANNE, MARTINEZ et FERCOQ) : 4ème en Semi, qualifié pour le Finale B

Jour 1

500m (1) : MARTINEZ sorti en Prelim., MONVOISIN et MILESI sorties en Heats, LEPAPE, FERCOQ et POUTSMA qualifiés en Quart

 

1.500m : PIERRON, HUOT, NAVARRO et JEANNE sortis en Heats

1.000m : PIERRON (PEN), HUOT (NO TIME), JEANNE (PEN), MARTINEZ et NAVARRO sortis en Heats

 

500m (2) : FERCOQ sorti en Prelim, MILESI, POUTSMA et MONVOISIN sorties en Heats, LEPAPE qualifié en Quart

 

Relais féminin (PIERRON/HUOT/MONVOISIN/POUTSMA) : qualifié pour les Semi

 

Relais masculin (LEPAPE, JEANNE, MARTINEZ, FERCOQ) : qualifié pour les Semi

Lire l'actualité

stage national de détection en danse sur glace

1 novembre 2015

Comme chaque année, le stage national de détection en danse sur glace, prendra ses quartiers à Epinal, du 25 au 30 octobre 2015.

Cette année, le regroupement prendra appui sur l’Autumn Cup, compétition nationale mise en place par la Commission sportive nationale de danse sur glace (CSNDG) qui rassemble tous les couples minimes et cadets, convoqués au stage.

Ce regroupement, organisé conjointement par la Direction Technique National et la CSNDG, sera sous la Houlette de Catherine Glaise (Conseillère Technique Sportive des sports de glace) et rassemblera 19 couples dont 10 minimes et 9 cadets, issus de 14 clubs différents.

Les objectifs de ce stage sont les suivants:

  • Faire un état de lieux qualitatif et quantitatif des catégories « minime et cadet » françaises.
  • Valider et Améliorer les programmes des couples, en danses imposées comme en danse libre.
  • Faire un retour personnalisé, sur les performances réalisées à l’Autumn Cup et sur les retours du jury.

 

Tous ces jeunes patineurs, auront la grande chance d’être encadrés pédagogiquement par Marina Anissina, Championne Olympique de danse sur glace en 2002, Catherine Papadakis, entraîneur de Clermont Ferrant, Cédric Pernet, entraîneur au Lyon Glace Patinage et Karine Arribert, du club de Villard De Lans. Au sol, les patineurs suivront une préparation physique de qualité, encadrée par Nicolas Lliopis, préparateur physique issu du rugby et en charge de l’équipe de France de patinage artistique synchronisé aux derniers championnats du Monde.

Liste des couples convoqués au stage :

Couples minimes : 

BARRENDEGUY Lilia URBIZU Ibai ANG
BONELLO Célia ROBERT Florian TSG
BRUEY Emma GRIMSINGER Justin BEL
FRADJI Célina HELIN ARCHER Tangi VIR
HIENNE Léa VINCET Antoine EPI
LANGUEREAU Cécile VAUCLIN Yann DIJ
LEROY Maelig EMO Antonin HAV
LYOUSI Sarah RAHIER Maximilien LSG
RUIVACO Chanelle GIPOULOU Thomas LGP
TERREAUX Ninon BAUMGARTNER Alric BEL

Couples cadets:

BELDA Hocéane DO REIS Maxime BRI
DEMOUGEOT Loïcia LE MERCIER Théo BEL
DUPAYAGE Marie NABAIS Thomas VIL/ VIT
GIRARDOT Candice DE LORENZI Thomas LGP
MAZINGUE Solène FOURNEAUX Jean H. ROU
PRIDIYFabienne Louise PEYRETTI Matthias LGP
SECLET MONCHOT Lila M MASSERON Adrien REI
TCHERKESIAN  Mariam KOKHLOV Alexandre LGP
TERREAUX Lou PERRON Noé BEL

Phototèque

 

 

Lire l'actualité

Le patinage français et le Trophée Bompard, au service de la télévision de demain

, , , , , ,

29 octobre 2015

La télé du futur s’invite au Trophée Eric Bompard

 

Regarder une compétition de patinage artistique à la télévision comme depuis les gradins de la patinoire, c’est l’objectif du consortium « 4 ever », lancé en 2012. Ces nouvelles technologies de captation et de diffusion, permettront aux chaines de télévision, d’ici 2017, d’améliorer considérablement la qualité de leurs images. Maryline Clare-Charrier, responsable du projet collaboratif nous parle de la télévision de l’avenir.

 

Qu’est-ce que « 4 ever » ?

 

« 4 ever », qui vient de « for Enhanced Video ExpeRience », est une équipe française composée de neuf partenaires industriels et académiques. Le projet est financé en partie par l’Etat français. On identifie les technologies qui pourront permettre d’améliorer la qualité de l’image télévisuelle, puis dans un prochain temps, audiovisuelle. On donne des chiffres, des statistiques pour vérifier l’appréciation et la faisabilité de ces nouvelles technologies.

 

Quel est le but du projet ?

 

On a pour objectif de créer la télévision du futur. Pour cela nous utilisons une nouvelle technologie qui est l’ultra haute définition (UHD-TV). Il y aura deux fois plus de colonnes et deux fois de plus de lignes. Le nombre de pixel est multiplié par quatre (le 4 K). Mais on améliore aussi le rendu des contrastes (c’est le HDR) et le rendu des mouvements (c’est le HFR).

 

Qu’est-ce que cela va changer concrètement au rendu de l’image ?

 

Ce sera comme si le téléspectateur était dans les gradins de la patinoire. Cela permet de mieux suivre le mouvement, qu’il soit moins saccadé et pas flou. Il s’agit aussi d’élargir le champ de possibilités, normalement limité par la capacité des écrans, au niveau de la couleur et du contraste. On pourra alors aussi bien voir des détails dans des zones sombres ou trop éclairées.

 

Ces améliorations vont-elles être visibles par l’œil des téléspectateurs ?

 

Oui. Nous avons déjà commencé à faire des tests subjectifs en demandant aux personnes de noter de 0 à 100 la qualité des images. On peut remarquer qu’ils apprécient vraiment la différence. Certains pensent même que c’est de la 3D. Il y a un sentiment d’immersion très fort.

 

Si cette télévision améliorée se met en place, va-t-il y avoir des changements pour les particuliers et les professionnels ?

 

Oui, il y aura un impact sur toute la chaine de production. De la prise de vidéo avec des caméras HFR qui tournent 100 image/seconde (au lieu de 50 pour la télévision actuelle) et qui ont une plus grande sensibilité, à l’écran de télévision qui doit exploiter ces images supplémentaires et cette plus grande dynamique. Les particuliers devront eux changer de téléviseur. En ce moment, on fait des tests pour être sûre que si le téléspectateur garde une télévision qui n’accepte pas cette technologie, il pourra tout de même bénéficier de la même qualité d’images qu’il a en temps normal.

 

Que faites-vous sur le Trophée Eric Bompard ?

 

On fait des tests. On se sert de grands événements sportifs, comme Roland Garros, pour tester nos nouvelles techniques. Aujourd’hui c’est la première fois qu’on teste la nouvelle caméra HFR. On ne diffuse pas, mais on se met en situation de diffusion. On enregistre les images pour les tester ensuite et les comparer aux images actuelles enregistrées par France télévision.

 

Pourquoi le patinage artistique ?

 

Le patinage artistique est un bon moyen de tester ces nouvelles technologies, car il y a beaucoup de difficultés à filmer ce sport. Les mouvements ne sont pas prévisibles, il y a le reflet sur la glace, l’éclairage, la brillance des costumes. Je pense que ces nouvelles caméras peuvent vraiment améliorer et faciliter la prise de vue des compétitions de patinage artistique.

 

A quand la télé du futur ?

 

Pas avant 2017. Il nous faut le temps de tout normaliser, dans les organismes internationaux, de la meilleure manière possible. Mais on est sûre que dans quelques années ce sera exploitable. Et même les plus réticents suivront la marche, car c’est une avancée pour la télévision. Quand les téléspectateurs s’y mettront, ils ne voudront plus revenir en arrière.

plus d’information sur le site internet de 4ever project

12239682_923760381044577_7926970347291011399_n 12246600_923760344377914_7968778776887426630_n 12249842_923760434377905_4218080695614791615_n 12246762_923760451044570_8708979114984539838_n

Alice Fimbel-Bauer

Lire l'actualité

Savchenko – Massot : Le dénouement

26 octobre 2015

Bruno Massot s’est rendu ce lundi 26 octobre 2015, à l’initiative du Président de la Fédération Française des Sports de Glace Didier Gailhaguet, pour un entretien au siège de la FFSG.

 

« Dans cette trop longue saga « Savchenko – Massot », Bruno n’a pas cessé d’être ma priorité pour une raison simple, il est avant tout un très bon athlète et les athlètes doivent toujours être soutenus et encouragés. Cette préoccupation m’a poussé à souhaiter cette rencontre.

Dès l’instant où les règles de la FFSG et celles de la Fédération Internationale de Patinage (ISU) ont été respectées, la FFSG autorise le transfert de Bruno afin qu’il ait l’opportunité de concourir avec Aljona pour l’Allemagne et je lui souhaite « bon vent » pour la suite de sa carrière.

 

Cette affaire devrait cependant permettre à tous de comprendre le délicat dispositif des transferts internationaux qui sont une réalité avant tout sportive mais aussi légale et même affective.

 

La FFSG sera porteuse en juin 2016 de propositions au Congrès de la Fédération Internationale relatives à la régulation par l’ISU de ces transferts dans le seul et unique intérêt des athlètes et de ceux qui les ont formés. » a déclaré Didier Gailhaguet à l’issue de cette réunion.

 

La « release » de la FFSG, puis probablement la « clearance » de l’ISU, seront effectives dans les plus brefs délais.20151026_151457 20151026_151501 20151026_151507

Lire l'actualité

PASSEPORT «HANDI SPORTS DE GLACE»

, , , , , , , , , ,

15 octobre 2015

Le Module de sensibilisation « Handi Sports de Glace » est une qualification fédérale qui s’adresse à tous les éducateurs sportifs titulaires d’une certification ou d’une qualification fédérale, équivalente en termes de prérogatives d’encadrement et d’enseignement, délivrée par la Fédération Française des Sports de Glace, ainsi qu’aux dirigeants des associations affiliées.
Obtenir le module de sensibilisation «Handi Sports de Glace », c’est acquérir les compétences nécessaires pour accueillir, intégrer
et encadrer en toutes sécurité des personnes en situation de handicap au sein de sa structure en disposant des connaissances générales relatives aux pathologies spécifiques et à l’environnement.
Les objectifs :   – Connaître les activités sur glace adaptées aux personnes en situation de handicap

– Connaître les différents handicaps qui pratiquent les activités sur glace

– Savoir mettre en œuvre une séance adaptée en veillant à la sécurité du pratiquant, des tiers et du lieu de pratique

– Optimiser le lancement d’une nouvelle activité au sein de l’association

2016_Fiche inscription_Passeport_Handi_Sports_De_Glace
Nom du fichier : 2016_Fiche-inscription_Passeport_Handi_Sports_De_Glace.pdf
Date du fichier : 15 octobre 2015
Taille : 165 KB

 

Lire l'actualité

Info Club 11 octobre 2015

12 octobre 2015

G-Infos aux clubs du 11 octobre 2015
Nom du fichier : G-Infos-aux-clubs-du-11-octobre-2015.pdf
Date du fichier : 12 octobre 2015
Taille : 731 KB

Lire l'actualité