MENU

Ballet sur Glace

Ballet sur Glace

Un Ballet sur glace est une transcription dans l’espace et la durée, de thèmes, d’arguments ou d’un texte musical liés à celui-ci, qui est laissé au choix de l’entraîneur et du chorégraphe.

Sa qualité est d’autant plus grande que musique, thème et chorégraphie sont cohérents, et donnent une impression d’harmonie et d’équilibre créatrice d’émotion.

Description Où Pratiquer Actualités Résultats Calendrier CSNB Règlements Photos
6_axes_interdependants

6 axes interdépendants

1.LE THÈME, SYMBOLE, SENS

ELEMENTS DE CONTENU

Le corps a forcément un sens. Le ballet aura donc forcément du sens. « J’ai des corps, qu’est-ce que j’en fais ? » (Merce Cunningham)

Prendre un parti : le thème, la chorégraphie ont aussi du sens. Le chorégraphe doit choisir un parti pris. Il ne peut pas tout traiter de son thème il choisit un aspect la quintessence, la narration. Passer des mots juxtaposés (lecture horizontale) à des mots porteurs de sens (lecture verticale). Pour créer une émotion.

Simplicité du thème (ou du non-thème) : « amener le spectateur à » ne signifie pas forcément l’amener à comprendre. Au-delà de la compréhension, viser la sensibilité qui amène à l’art. Même si, bien entendu, la compétition oblige à une certaine clarté. Eviter notamment l’anecdote.

Eviter la redondance : quand le décor, le texte, la musique, le thème, la gestuelle disent tous la même chose, aucun espace ne se crée.

CRITERES D’EVALUATION

Note de Technique du Ballet :
Lisibilité de la chorégraphie
Originalité du traitement qui est fait du thème choisi, innovation
Le « Second degré », notamment dans la non-redondance costumes-décors-musique-thème-chorégraphie

2. PROCÉDÉS CHORÉGRAPHIQUES

ELEMENTS DE CONTENU

Les procédés chorégraphiques organisent et structurent la chorégraphie, donc le déplacement des patineurs.

Ces procédés chorégraphiques sont souvent là sans qu’on le sache : on doit déjà en prendre conscience, pour décider comment on les traite.

Ils sont explicites (culturels) ou implicites (spécifiques, personnels,…)

Ils portent sur :
l’espace : symétrie, dissymétrie, asymétrie, point central, ouverture, frontalité, circularité, profondeur de champ, ruptures, entrées-sorties, utilisation de la vitesse et du vocabulaire du patinage. Eviter de se « retrouver toujours sur la largeur à faire des cercles »
la gestion des groupes dans l’espace et dans le temps : gestion des ensembles, unissons, décalages, synchronisations, ruptures, cascades
les contrepoints : « faire ensemble, et différent », passage des groupes aux sous-groupes (lâcher/rattraper)
le style : drame, légèreté, humour, …

CRITERES D’EVALUATION

Note de Technique du Ballet :
L’existence des procédés : a-t-on cherché à traiter l’espace, l’organisation, le groupe, la dynamique, le style ?
La pertinence des règles : a-t-on utilisé les « bonnes » règles chorégraphiques ?
Remarque : il s’agit d’affirmer des partis pris, et non pas de tout faire.

3. SCÉNOGRAPHIE COSTUME/DÉCOR

ELEMENTS DE CONTENU

Un décor pour :

  • donner une âme
  • permettre au public de rentrer dans le ballet, un indice pour donner des repères aux spectateurs
  • mettre en situation
  • définir l’espace scénique, ses différents niveaux
  • faire contribuer et coordonner les parents On peut toucher les décors De même l’accessoire :
  • une bonne entrée pour les débutants, pour les amener à certaines gestuelles
  • définit un univers à explorer, soit sous l’aspect transactionnel, soit sous l’aspect finalité
  • permet une mise en place de l’espace (centre le regard, évite de se disperser), le structure

« Orange ou le Colisée ? » Faut-il une scène (donc un rideau de fond) ? Les patinoires ne le permettent pas toujours.

Inventer, quand le public est tout autour, des modes d’organisation pour être vus de partout.

CRITERES D’EVALUATION

Note d’Impression Artistique : la pertinence du décor (ou du non décor), des costumes (ou de l’absence de costumes), contribue à la création d’un univers.

REGLE : le décor, les accessoires utilisés, les costumes ne doivent pas être redondants par rapport au thème. Ils doivent au contraire l’élargir. Le thème ne détermine pas tout. La vision du chorégraphe, c’est de ne pas chercher à « être comme ». C’est donner sa propre perception du monde. Même si décors, costumes et thème doivent rester cohérents (ex : la Route de la Soie ; l’histoire de Marco Polo est racontée avec des costumes de l’an 2000).

4. MODE DE RELATION ET DE COMMUNICATION

ELEMENTS DE CONTENU

Intangibles. Mais l’émotion doit passer par le corps. On est dans du sport, dans le physique. Une question d’êtres humains

Ne pas se limiter à un seul mode de communication : on peut explorer la parole, l’écoute (l’aura dégagée), le sentir (même sans voir) ce qui se passe à côté.
Mode de relation avec l’environnement (public et juges) :
« provoquer quelque chose » : il n faut pas que ce soit gratuit, ou vide de sens.
« la courbe d’émotion ».

Modes de relations internes au groupe : relier chacun, même à distance, même sans se voir, sur une patinoire très vaste. Ouvrir le champ des patineurs. Qu’ils sachent ce qu’il font, mais aussi là où ils sont. Leur donner non seulement la conscience de leur patinage, mais aussi la perception de l’espace et de ce que font les autres. Telle est la base pour aller plus loin dans l’échange, donc dans les constructions plus fortes (utilisation de contrepoints, etc.)

Eléments-types : utilisation du haut, du bas ; des portés, des appuis (qui peuvent souligner l’impression d’apesanteur) ; des groupes : duos, trios ; du contact (toucher, sensitif, sensuel)

CRITERES D’EVALUATION

Note Technique du Ballet :
La richesse des échanges :

  • entre individu et groupe
  • de sous-groupe à sous-groupe
  • entre groupe et environnement : décor ou accessoires (traités comme des personnages), public
  • contribue aux « structures et à l’organisation du ballet » et à l’organisation des formations

Note Artistique :

  • La présence individuelle
  • L’impact du Ballet

5. MONDE SONORE

ELEMENTS DE CONTENU

Le monde sonore n’est PAS un fond sonore. La musique doit donner envie de bouger (dynamogénique)

Quelle cohérence ? Quel rapport entre gestuelle et musique : une adéquation constante ? Un univers adapté ? Ou bien l’opposé (par ex. une arabesque sur une musique saccadée) ? La musique est là, elle doit créer quelque chose. Mais le mode de relation au patinage est loin d’être unique.

Quelle forme ? Outre la musique elle-même, le silence est un élément de son. Il peut être utilisé (Ex : ballets sans musique). Le parler peut être utilisé, par exemple pour les transitions (attention cependant à la sonorité des patinoires). De même les bruitages, les bruits de la glace, le son émis par le groupe lui-même (élans, freinages).

Coupures et musicalité : un chorégraphe doit travailler avec quelqu’un qui a des connaissances en musique.

CRITERES D’EVALUATION

Note de Technique du Ballet :
Création d’un univers : mode de relation entre ballet musique
Qualité du montage

6. GESTUELLE

Eléments de Contenu

Couvrir au mieux la surface utilisée.
Utiliser tout ce qui permet de se mouvoir, le déplacement
Utiliser sans à priori tous les éléments (le « vocabulaire » du patinage : carres, pirouettes, sauts, pas, arabesques ; glisser, tourner, sauter. Réexplorer les éléments d’antan, abandonnés par le patinage actuel
…mais utiliser tous ces éléments en leur donnant un sens

Exploiter tout ce qui organise un mouvement. En particulier :

  • toutes les facultés du corps
  • tous les « possibles » du danseur : bas du corps mais aussi haut du corps, côtés, devant, derrière, torsion
  • le rythme
  • la durée
  • le rapport à la dynamique (poids, gravité, etc.) Explorer les pauses, les respirations

Critères d’évaluation

Note Technique du Ballet :

  • Qualité du Patinage
  • Recherche au niveau de la gestuelle
  • Exploitation des possibles du corps

Note Artistique :

  • Jeu d’acteur
  • Présence individuelle et impact du Ballet

Histoire

Les Origines du Ballet sur Glace

Les Ballets sur Glace ont plusieurs origines. On peut citer, pêle-mêle, les spectacles amateurs, les troupes de patinage professionnelles ou le Cirque sur Glace de Moscou.
Les Ballets sur Glace sont sans doute aussi vieux que le patinage où, depuis les exhibitions de l’Américain Jackson Haines à Vienne dans les années 1860, on patine des chorégraphies originales en musique, avec des costumes et des décors portant le caractère de la musique.
L’idée de faire du Ballet sur Glace une discipline sportive à part entière est néanmoins, comme on va le voir, beaucoup plus récente, puisqu’elle remonte à l’année 1980.

Des Spectacles Amateurs aux revues Professionnelles

Les ballets sur glace ont sans doute leur origine dans les « Carnivals » américains de l’avant-guerre. Les clubs de Patinage de l’époque, inspirés par la beauté du Patinage et le renom de leurs jeunes champions, montaient déjà des chorégraphies élaborées pour leur public. Pourvoyeurs de fonds pour les Clubs, de joie pour les spectateurs et de fête pour tous les patineurs du Club, ces « Carnivals » eurent rapidement une grande réputation dans les clubs américains.
Ils ont préparé l’avènement des shows de Sonja Henie, la triple championne olympique de 1928, 32 et 36, et des troupes professionnelles et autres revues sur glace. Les spectacles des Ice Follies ont démarré en 1938, les Ice Capades en 1940, et Holiday on Ice, dont les spectacles parcourent encore le monde, en 1944.

Les Ballets Professionnels

Au-delà des Revues professionnelles et des grands shows, d’autres artistes du patinage ont poursuivi leur recherche de chorégraphies patinées.
L’Anglais John Curry est l’un de ceux-ci. Médaillé d’or aux Jeux d’Innsbruck, en 1976, il crée une série de chorégraphies extraordinaires de glisse et d’interprétation. Prélude à l’Après-Midi d’un Faune, le Sacre du Printemps, Icare, Attila, le Chevalier à la Rose, ses créations se succèdent et rencontrent un succès foudroyant. En 1984, le Ice Theater de New York est créé.
En 1994, au Canada, Jean-Pierre Boulais fonde les Ballets sur glace de Montréal. Cette troupe montréalaise est strictement composée d’artistes des plus polyvalents dans le domaine du patinage théâtral. Jean-Pierre Boulais travaille avec certains des meilleurs patineurs au monde, tels les Orser, Britten, Brasseur, Eisler, Chouinard et Stoiko, pour ne nommer que ceux-là. Il réussit à marier plusieurs facettes du monde artistique, comme la danse et le chant, ainsi que des numéros de cirque présentés par des artistes provenant de compagnies artistiques de grande renommée comme le Cirque du Soleil et Éloise.
Il faut citer aussi la troupe créée par le champion d’Europe 1981, le Russe Igor Bobrin, et sa femme Natalia Bestemianova, championne olympique de danse en 1988. Leurs « Miniatures » sur glace, puis la série de ballets qu’ils composent, rencontrent régulièrement un grand succès dans leurs tournées à travers la Russie, l’Europe et l’Amérique. Ils permettent également à des artistes de la glace de poursuivre leur passion au-delà des compétitions amateurs, et constituent un débouché de choix qui leur permet de vivre de leur art.

Le Cirque de Moscou

En généralisant son expérience créatrice variée aux théâtres, au cirque, au cinéma, au ballet et inspiré par ses amis les meilleurs chorégraphes, artistes, compositeurs, écrivains et maîtres de cirque, le Russe Arnold Grigorievitch a imaginé le Cirque de Moscou en 1962. On recrutait la troupe soigneusement par concours, mais les premiers règlements relatifs au cirque sur glace seront formalisés plus tard. Deux années de travail ont été nécessaires, travail de mise en scène, de tous les employés de la compagnie et des 47 artistes débutants, avant que ce spectacle ne soit présenté le 16 octobre de 1964.

Les premiers spectateurs et même les experts étaient frappés par la transformation des genres accoutumés du cirque. Des procédés connus du cirque alliés à la technique du patinage artistique ont atteint une dynamique surprenante. La première tournée à l’étranger, au Cirque royal de Bruxelles en 1965, a fait sensation. A partir de cette époque-là, l’art du cirque sur glace a été reconnu dans le monde entier et a pris sa place sur le marché mondial du show business.
Le « Cirque sur Glace de Moscou » continue à parcourir le monde avec le même succès et continue à améliorer et à enrichir cette discipline de spectacle de ses créations sans cesse renouvelées.
Les Ballets sur Glace ont une place particulière en Russie, où l’engouement du public suscite de multiples créations chaque année à travers tout le pays. Peu de ces créations viennent sur la scène internationale. Mais elles constituent depuis toujours une véritable Ecole de création pour le patinage tout entier.

Puis naquit l’idée de compétitions de Ballet

L’idée d’organiser des compétitions de Ballets sur Glace est née à la fin des années 1970 entre la Normandie et l’Angleterre. Marcel Ballester, un pionnier du cirque en Europe, et son épouse Edith, un entraîneur de patinage renommé, eurent l’idée de créer la Pomme d’Or, compétition unique en son genre et qui rassembla rapidement des équipes de Ballets sur Glace de toute l’Europe. La Pomme d’Or a rapidement fait des émules. Une compétition internationale est organisée à Liedekerque, en Belgique. Puis, dès le début des années 1990, la Griffe d’Argent à Argenteuil, la Coupe des Ducs de Savoie, à Chambéry, le Trophée International d’Occitanie à Toulouse, la coupe d’Asnières prennent le relais en France. La discipline a rencontré immédiatement un beau succès auprès des patineurs et du public.
A la création de la Pomme d’Or, les jurys étaient composés de personnes venant de divers horizons, tels que gens du cirque, musiciens, danseurs classique ou moderne, journalistes, juges de patinage etc. Le besoin est né naturellement de codifier un mode jugement pour ne pas perdre la notion sportive, alliant le patinage, la chorégraphie et la gestuelle. La formation de ces jurys s’est alors tournée progressivement vers les juges de patinage (artistique et/ou danse) avec une nécessité de connaissances, outre celles du patinage, du domaine musical, chorégraphique et une culture personnelle.
D’où une formation mise en place par notre commission, qui nous a amenés au mode de jugement actuel reconnu aujourd’hui par les Etats Unis d’Amérique, l’Espagne, l’Australie – entre autres.

La Discipline des Balles sur Glace, aujourd’hui

A mesure que les ballets sur glace ont attiré des patineurs et un public de plus en plus nombreux, la Fédération Française des Sports de Glace a commencé à structurer la discipline. La Commission Nationale Technique Ballet a été créée lors des Championnats de France, à Cherbourg le 8 mai 1999.
Aux Etats-Unis, la Fédération Américaine, par le biais du Programme de Développement de l’USFSA (maintenant l’USFigureSkating), développe cette discipline appelée « Theater on Ice ».
A ce jour sont organisées chaque année en France aux Etats-Unis, en Russie, en Espagne et en Australie, des compétitions Nationales et internationales.
Les Ballets sur Glace ont pris un nouvel élan au premier séminaire International de Toulouse (France) où les règlements élaborés en France, en Russie et aux Etats-Unis ont servi de base à l’élaboration du règlement international. Ce règlement, dont la première version est jointe dans les pages qui suivent, est désormais appliqué dans les compétitions internationales organisées à travers le monde, aux Etats-Unis, en Espagne et en Australie.

Points Clefs des actions menées depuis 1998

1998 mai : 1er championnat de France de Ballet sur Glace à Toulouse.
Cherbourg Championnat de France Ballet le 8 mai 1999.
Les membres de la Commission et les présidents de clubs prennent la décision de rester au sein de la FFSG et de développer cette discipline afin d’obtenir son identité propre.
1999 mai : Création de la Commission Technique Nationale de Ballet sur Glace
1999 septembre : Mise en place d’un séminaire annuel spécifique au ballet (juges – entraîneurs -chorégraphes).
2001 septembre : à Lyon, l’exercice Chorégraphique a été défini. Il sera mis à l’essai sur la catégorie Elite pour la saison 2002.
Il comprend 3 éléments :

  • le thème
  • le procédé chorégraphique
  • la gestuelle

2002 avril  : Réunion officielle de Ballet entre l’Espagne, la France, la Russie et les Etats-Unis d’Amérique.
2002 septembre : Réunion à Paris entre la France et les USA afin de définir l’ordre du jour du 1er séminaire international avec, comme base de travail, les règlements ballet français.
2003 septembre : 1er Séminaire International Juges Entraîneurs Chorégraphes organisé par la FFSG à Toulouse. Présents : Espagne, France, Italie USA, (excusée : la Russie).
9 novembre 2003 Réunion à la FFSG avec Ron Dei Cas – USA – (Gautun-Berlot-Carles) pour la validation du 1er règlement international ballet, avec la possibilité d’y voir prochainement figurer l’exercice chorégraphique.
2004-2005 Gérard Gautun différencie, au sein de la CSNPSB, les deux disciplines synchro et Ballet au cours de l’AGE de la FFSG de Toulon afin que la partie sportive soit traitée par les représentants de chacune des deux disciplines. Un budget séparé est affecté à chaque discipline au niveau de la CSNPSB.
2005 l’exercice chorégraphique est mis en place à l’essai, aux USA sur toutes les catégories.
02-04 décembre 2005 2ème séminaire international de Ballet à Toulouse avec la création du TOIICC (Theater On Ice International Coordination Committee).
22 avril 2006 Nice 1ère réunion officielle du TOIICC (USA – Espagne – France -Australie excusé).
24 juin 2006 AG de l’Alpe d’Huez, création de la Commission Sportive Nationale Ballet.
12 au 15 octobre 2006 3ème International Theatre on ice Seminar (Boston Massachusset) organisé par l’US Figure Skating Theatre on ice.
mai 2008 10 ème Championnat de France
avril 2010 1ère Nation’s Cup de Ballet sur Glace à Toulouse, couplé à un séminaire international sur 2 jours
avril 2011 2ème Nation’s Cup de Ballet sur Glace à Cap Code aux USA
avril 2013 3ème Nation’s Cup de Ballet sur Glace à Logrono en Espagne

Le Championnat de France UNSS est de retour.

Le Championnat de France UNSS est de retour. Mais qu’est-ce que le Championnat de France UNSS ?! Dans les collèges et les lycées, le patinage peut se pratiquer au cours de...

Lire la suite ...


Jeux Concours Citoyen de la Glace - Edition 2016

Citoyen de la Glace – Edition 2016 Dans le cadre de la convention d’objectifs avec le Ministère des Sports, la Fédération a construit un plan citoyen reprenant les orientations du...

Lire la suite ...


Assemblée Générale - Angers 21 mai 2016

pv-ag-angers-21mai-2016Nom du fichier : PV-AG-Angers-21mai-2016.pdfDate du fichier : 19 octobre 2016Taille : 2 MB LISTE DES RESOLUTIONS – AG 2016Nom du fichier : Liste-des-résolutions-1.pdfDate du fichier : 2 juin 2016Taille...

Lire la suite ...


Sport à l’école, sport scolaire, de quoi parle-t-on ?

I- Le « sport à l’école » L’éducation physique et sportive (EPS) vise à la réussite de tous les élèves, aux différents niveaux de scolarité : elle contribue avec les autres disciplines à la formation...

Lire la suite ...


Une nouvelle session BF3

Une nouvelle session BF3 de pré-qualification au BPJEPS Patinage sur glace va se lancer très prochainement. Il reste encore quelques places disponibles. Si vous êtes intéressés, vous pouvez vous inscrire...

Lire la suite ...


L'Académie Nationale Olympique Française recherche des Ambassadeurs pour une expérience unique !

Participez à la 1ère Semaine Olympique Universitaire à Lyon du 30 Mai au 3 Juin 2016. Cette semaine olympique est organisée par l’Académie Nationale Olympique Française (ANOF) en partenariat avec...

Lire la suite ...


Résultats Championnat de France Synerglace Elite 2015 -Epinal

Patinage Artistique Dames Couple Messieurs Danse Patinage Artistique Synchronisé 1er les Zoulous 2ème les Black diam’s Ballet Sur Glace   Short-track 500M 1000M 1500M Super finale Classement Général

Lire la suite ...


POSTURE VIGIPIRATE

posture Vigipirate fin d’année / mesures publiques La présente posture entre en vigueur le 14 décembre 2015. Elle sera réévaluée à la fin du mois de janvier 2016. Elle prend...

Lire la suite ...


Ottavio Cinquanta

Message de Monsieur Ottavio Cinquanta, Président de la Fédération Internationale de Patinage (ISU) :    » I wish to extend in the name of the International Skating Union very sincere...

Lire la suite ...


Projet de règlement fédéral

le projet de règlement fédéral relatif aux normes des patinoires a été accepté pat le CERFRES : Ci – dessous le courrier du Directeur des Sports, Thierry Mosimann, à l’attention...

Lire la suite ...


Le patinage français et le Trophée Bompard, au service de la télévision de demain

La télé du futur s’invite au Trophée Eric Bompard   Regarder une compétition de patinage artistique à la télévision comme depuis les gradins de la patinoire, c’est l’objectif du consortium...

Lire la suite ...


PASSEPORT «HANDI SPORTS DE GLACE»

Le Module de sensibilisation « Handi Sports de Glace » est une qualification fédérale qui s’adresse à tous les éducateurs sportifs titulaires d’une certification ou d’une qualification fédérale, équivalente en termes de...

Lire la suite ...


11 mars 2017

Griffe d’Argent - Argenteuil


1 avril 2017

Coupe Claude Véran - Nice


15 avril 2017

Trophée du Vercors - Villard de Lans


29 avril 2017

Critérium 2017 - Toulouse


6 mai 2017

Championnat de France Novices-Juniors & Masters Seniors - Colombes


Président : Bernard Carles

Bernard Carles


Les membres de la CSNB

Membre Sport pour tous : Bernard DIEDRICH

Bernard Diedrich


Membre collège des ligues : Jacky DEFRADAT

Jacky Defradat


Membre collège des ligues : Delphine HAROLD

Delphine Harold


Membre élu : Bernadette CLEMENTE


Membre élu : Agnès OLIVIERO

Agnès Oliviero


Site Internet de la CSN Ballet

<< Toutes les CSN

Règlement Ballet sur Glace
Nom du fichier : 2014-10-24-Transition-Reglement-France-.pdf
Date du fichier : 1 juin 2015
Taille : 1 MB
Theme Imposé Exercice-Choregraphique Ballet sur Glace
Nom du fichier : 2016-2017-Theme-Exercice-Choregraphique-.pdf
Date du fichier : 1 juin 2015
Taille : 133 KB