la Glace, la Glisse, la Passion

Actualités, Interviews On découvre le Curling et L’Equipe de France féminine

On découvre le Curling et L’Equipe de France féminine

Actualités, Interviews

Ringard, vous avez dit ? Pas du tout ! Le curling, très populaire dans certains pays, gagne peu à peu ses lettres de noblesse en France. Avec près de 4IMG_070300 licenciés, la progression est constante et réelle (240 licenciés en 2010). Cependant,  le curling français reste loin derrière ses homologues scandinaves et canadiens qui dominent la discipline.
Un affrontement démesuré ! En suède, les joueuses de l’équipe féminine sont de véritables stars nationales, au Canada, 1 000 000 de personnes pratiquent le curling, aussi nombreux que les hockeyeurs ! A cela s’ajoutent les subventions nationales, les recettes des diffusions télévisuelles (240h de diffusion pour le Canada), les contrats de sponsoring, autant de moyens financiers qui offrent à nos adversaires une qualité d’entrainement très supérieure à nos athlètes français.

Le curling fait parti du patrimoine national du Canada. Inventé au XVIème siècle en Écosse, il y est très rapidement importé, ce qui en fait une de ses disciplines reines ! Après de longues années de batailles avec le Comité International Olympique, le Curling fait son entrée aux Jeux Olympiques en 1998 à Nagano (Japon). La France découvre alors une discipline un peu étrange qui fait sourire, mais avouons-le, peu prise au sérieux. Depuis 98, tous les quatre ans en France, c’est la grande fête du curling. On parle curling, on regarde le curling et on en rit de moins en moins. Une victoire pour ce sport à part entière où la France essaye de sortir son épingle du jeu au milieu des monstres scandinaves, canadiens et suisses et n’est pas en reste avec une 7ème place aux Jeux Olympiques de Vancouver en 2010 et la victoire récente (2015-2016) de l’Équipe de France féminine aux Championnats d’Europe C.

Mais alors comment joue-t-on au curling ?

Une partie de curling est jouée entre deux équipes de quatre curleurs. Un jeu se déroule habituellement en dix «ends» (manches) et dure en moyenne deux heures. Lors de chaque «end», les joueurs de chaque équipe ont le droits à deux pierres jouées alternativement.
A chaque lancé, deux joueurs équipés de balais frottent vigoureusement la glace à l’avancée de la pierre pour modifier sa trajectoire ou augmenter sa vitesse. Un joueur placé dans la maison (la cible centrale), le skip, indique aux balayeurs s’ils doivent ou non balayer.

IMG_0461

 

Lorsque les deux équipes ont lancé huit pierres chacune, l’équipe qui a la pierre la plus près du centre de la maison marque un point pour chaque pierre plus proche qu’une adverse. Le gagnant est l’équipe qui a obtenu le plus grand score à l’issu du match.

C’est le seul sport olympique dont la pratique n’a pas recours à des arbitres ou des juges : les règles sont telles qu’il n’y a pas de contestation possible, ce qui fait de ce sport le modèle même du fair-play et de la convivialité.
Pourquoi je commence le curling demain ?

Le curling est un sport d’adresse et de précision qui fait appel à des gestes sportifs complexes et répétitifs. La tactique est importante et demande réflexion, anticipation et prise de décision. Pourquoi commencer ? Pour plein de raisons ! La convivialité, le défi, le partage… Mais pas que !

  • 149 Calories dépensées pour 30 min d’activité physique autant que pour la marche ou le Volley Ball
  • Le brossage de la glace équivaut à un sprint de 200m.
  • Un sport pour tous ! Accessible aux personnes en situation de handicap, aux enfants, aux séniors…
  • Un sport qui peut se pratiquer en famille, une activité ludique à partager avec ses enfants
  • Pour travailler sa souplesse, son endurance et améliorer ses capacités physiques
  • Pour développer son sens tactique
  • Pour améliorer les capacités de concentration de ses enfants
  • Pour ses valeurs : le fair-play, la discipline et le partage.

IMG_0374Discipline très exigeante, le curling n’a désormais presque plus de secrets pour vous ! Les phases de sélections pour les Jeux Olympiques débutent très prochainement pour nos équipes de France ! Trois possibilités de sélections : Équipe Masculine, Équipe Féminine et Équipe Double Mixte ; objectif PyeongChang 2018 !

 

L’équipe de France féminine

12910123_10209292524009793_311782810_n

Le curling est vraiment un sport de fille ?
L’une des particularités de cette discipline, c’est qu’elle est accessible à tous. Effectivement comme dans tous autres sports il y a une hétérogénéité de niveau entre les hommes et les femmes, mais cette frontière est mince au curling.
Quand vous annoncez à vos proches et amis que vous êtes les représentantes françaises du curling sur les plus grandes compétitions internationales, qu’elles ont été les réactions ?
Les gens sont souvent surpris et taquins. Au début, ils ne nous prennent pas au sérieux mais rapidement ils s’intéressent à nos résultats, nous supportent, cherchent à comprendre les règles et dans la majorité des cas viennent essayer lors de notre tournoi découverte de fin de saison.

Souffrez-vous de l’image un peu « ringarde » (même si nous savons que ce n’est pas le cas !) que peut avoir votre sport ?
Pas du tout ! Je suis fière de représenter la France dans cette discipline. Les valeurs principales que défend ce sport, à savoir l’esprit d’équipe et le fair-play sont selon moi des notions essentielles dans le sport de haut-niveau, et le curling fait figure d’exemple. De plus, cette image « ringarde » tend à disparaitre, les joueurs de curling présents aux championnats du monde sont aujourd’hui de véritables athlètes. Ils suivent une préparation physique comme dans toutes les autres disciplines. Moderniser l’image de notre sport, et faire admettre aux Français que le curling est une « véritable discipline sportive olympique » est un super défi, que je relève volontiers.

Qu’elle est votre semaine sportive type ?

Mardi : entrainement glace Besançon
Jeudi : préparation physique
Samedi/dimanche : tournoi ou week-end entraînement en suisse
En France on vit rarement de sa pratique sportive de haut niveau, comment arrivez-vous à allier votre vie professionnelle et votre vie de sportive de haut niveau ?
La majorité de l’équipe est encore étudiante, alors il est plus facile pour nous de nous organiser. Néanmoins le fait que la saison de curling soit dense, il est parfois difficile de tout concilier.

Quels sont vos prochains objectifs sportifs?
Pour l’instant on se concentre sur les championnats d’Europe C en avril.

Pour finir capitaine, pouvez- vous nous décrire votre Équipe en quelques mots ?
L’objectif était de monter un projet à plus long terme, les effectifs de joueuses de curling françaises étant très faibles, il a fallu partir de 0 et construire une nouvelle équipe avec de nouvelles joueuses. Mon équipe est donc une jeune équipe, 3 d’entre elles ont débuté le curling il y a seulement 2 ans. Mais elles sont très motivées et ont progressé très vite, c’est pourquoi nous sommes parvenues à gagner les championnats d’Europe C en septembre dernier.12899987_10209292522249749_1059068805_n

 

Comments are closed.